Edito

Edito n°25

C’est la rentrée, les vacances sont terminées, chacun a repris ses activités.
Les enfants ont retrouvé leur classe, leur cartable et leur crayon. Parents et élèves doivent cette année s’adapter aux nouveaux rythmes scolaires imposés par le décret relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires, publié le samedi 26 janvier 2013. Il impose 24 heures d’enseignement sur 4 jours et demi et 3 heures de temps d’activités périscolaires (TAP) par semaine. Les 13 communes du territoire ont travaillé tout l’été afin de proposer à nos chères têtes blondes des activités périscolaires attrayantes dès cette rentrée.

Un petit temps d’adaptation sera nécessaire, le temps que les choses se mettent bien en place. Quant à la Communauté de Communes du Pays de Cruseilles, elle met à disposition les locaux scolaires et les Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles (ATSEM) qui le désirent auprès des communes du territoire, afin de participer aux « TAP ». Je profite d’ailleurs de cet édito pour remercier les ATSEM pour leur implication dans la vie scolaire et périscolaire puisqu’il a fallu cette année s’adapter à de nouvelles contraintes horaires.
Cette rentrée s’annonce d’ores et déjà studieuse et charnière pour nos élus puisque la CCPC devra appliquer les textes de la réforme territoriale qui visent entre autre à amplifier et poursuivre le processus d’intégration des communes pour faire changer les intercommunalités d’échelle.
En effet, selon les informations aujourd’hui en notre possession et si cela venait à être confirmé, chaque intercommunalité devrait regrouper au moins 20 000 habitants à partir du 1er janvier 2017, contre 5 000 aujourd’hui. Toute l’équipe de la CCPC, forte des sensibilités de tous, aura alors pour mission de proposer des solutions qui sauront mettre en valeur toutes les richesses et les atouts de notre territoire et ainsi continueront à rendre des services de qualité à notre population.
Pour cela, sachons nous tenir prêts, sachons nous donner les moyens pour être force de propositions. Sachons également observer... et si des scénarii doivent voir le jour, la CCPC saura alors s’inscrire plus sereinement au sein d’une perspective d’avenir. Aussi, nous serons vigilants pour ne pas subir de décisions qui pourraient paraître arbitraires, mais bien au contraire qui nous aideront à prendre toute notre place dans cette réforme annoncée. Bien évidemment, toute la population sera associée à toutes ces réflexions. Des réunions publiques seront organisées vraisemblablement à l’échelle des bassins de vie.
Or, pour ce faire, il est impératif dans un premier temps que les élus maîtrisent tous les rouages de la réforme en cours. Ainsi, ils seront mieux à même de présenter un cadre de réflexion le plus abouti possible. Aussi, dans ce contexte d’incertitudes et pour montrer tout notre potentiel, véritable force née d’une histoire de 40 ans, c’est autour d’un projet fédérateur que nous devrons nous rassembler, lequel se traduira par une réflexion approfondie ayant pour fil conducteur le PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal)...véritable enjeu pour notre territoire.
Enfin, nouvelle mandature pour cette rentrée, nouvelle charte graphique pour l’Echo de l’Interco ! Nous avons souhaité rendre le magazine plus coloré et attractif ! Souhaitons qu’il apporte un peu de soleil dans vos boîtes aux lettres après un été mitigé !

Jean-Michel Combet

Président de la Communauté de Communes du Pays de Cruseilles